Genre : Drame familial et social

JOHN CASSEVETES | 1975

La Médiathèque de Saint-Fons recèle de perles que nous vous proposons ici. Des films méconnus, oubliés, qui ont cependant marqué l'histoire du cinéma par leur originalité 

cinématographique ou par la teneur des propos tenus.

Synopsis :

Mariée et mère de trois enfants, Mabel n'est pas tout à fait une femme comme les autres. Son extravagance et ses lubies donnent lieu à
des incidents imprévisibles, que son mari Nick ne comprend pas toujours. Un soir, alors que ce dernier est retenu sur un chantier, Mabel ramène un inconnu chez eux et passe la nuit avec lui. Quelque temps plus tard, la jeune femme organise pour ses enfants une fête qui tourne mal. Une querelle s'ensuit. Devant la violence de ses réactions, le médecin de famille décide de faire interner l'exubérante.
Quelques mois s'écoulent, à l'issue desquels Mabel sort de l'hôpital, apparemment guérie...

Film cultissime des années 70, sous la houlette de John Cassavetes, Une femme sous influence questionne, dérange et bouleverse.
Dans cet ovni cinématographique tourné caméra à l'épaule dans une économie de moyens, nous voyons se déployer les fragilités des
êtres humains face aux normes sociales. Dans ce quasi huis-clos, Mabel, femme à la solitude dévastante, apparaît dans toutes ses contradictions : fêlée, cyclothymique, éprouvante, mais aussi farouchement libre et forte.

Peter Falk et Gena Rowlands forment un duo complètement habité par les contradictions de leurs personnages, mêlant tension extrême, amour sincère et volonté délibérée de faire souffrir.

"En définitive, la femme sous influence n’a pas pris une ride et bouleverse toujours autant. Elle est le visage d’une folie sans nom, de l’emprise que la société tente d’exercer sur elle – la célébration ultime de la fragilité des hommes, impossible à étouffer totalement." (Il était une fois le cinéma)


Marion